Les jours d'après...

13 septembre 2006

Un dernier mot...

Mon Bel Amour,

Je suis venue te dire... non pas que je m'en vais, mais que j'ai décidé de ne plus t'attendre.

Contrairement à toi, moi je sais que je t'aime encore, mais que ça ne sert plus à rien, qu'à te donner de l'élan pour voler vers d'autres bras... c'est trop pour moi. Trop ou trop peu. Trop espérer, trop supporter pour trop peu recevoir en échange...

J'y ai pourtant cru longtemps, très longtemps... trop longtemps ? Peu importe. Je suis aujourd'hui dans cette énergie de renoncement qui est aussi une énergie d'acceptation. Peut-être qu'en renonçant enfin à toi, je vais enfin pouvoir accepter d'être moi, de prendre ce que la vie voudra bien m'offrir, sans arrières-pensées, sans tristesse, sans amertume.

En te proposant cette séparation, je t'ai offert de te libérer de moi, du poids, du fardeau que je semblais représenter à tes yeux et dans ta vie. Aujourd'hui je te regarde, léger, t'envoler. Il n'est que temps que je prenne mon élan moi aussi.

Que je me libère enfin de toi...

envol2

...

Posté par Trista à 13:05 - - Commentaires [26] - Permalien [#]


10 septembre 2006

Effet boomerang

18 messages d'amitié, de sympathie, pour me témoigner votre intérêt... ça me touche. Vraiment.

Quand on cherche, on trouve. Je le sais, j'aurais pas dû, mais c'est comme ça.

Je viens de me prendre une nouvelle porte dans la gueule. Bien fait, c'est moi qui l'ai poussée, elle est revenue avec effet boomerang... Je l'ai bien cherchée. Et je l'ai trouvée.

Maintenant, il faut juste que je digère...

Posté par Trista à 04:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 septembre 2006

FERMETURE ANNONCEE

A la lueur de ce que je viens de découvrir, j'ai décidé d'effacer mon précédent billet, qui n'avait plus aucun intérêt.

Je crois également que, finalement, - et contrairement à ce que je disais il n'y a que quelques jours, - je vais déménager.

Pour être sûre de pouvoir m'exprimer en toute liberté.

@ suivre...


Posté par Trista à 17:41 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

08 septembre 2006

Savourer le bonheur...

Malgré tout le travail que me demandent ces nouvelles vacations, malgré la distance aussi qu'il me faut parcourir deux fois par semaine pour assurer mes cours, il me faut bien admettre que ça me rend heureuse...

bonheur
Neila Ben Ayed, "Savourer le bonheur"
...

Oui, je suis heureuse de remettre mes neurônes en marche, de sortir de mon train-train habituel, de chercher, d'inventer, d'imaginer de nouvelles ressources, de découvrir un nouvel univers aussi, et de nouveaux visages... ; heureuse de me retrouver face à des groupes de jeunes à qui j'ai tant à apprendre, à faire découvrir, à faire partager...

Heureuse aussi, parce que demain, je fête les 45 ans de ma grande amie et complice pianiste G, qu'on lui a concocté une surprise qui, j'espère, lui fera plaisir, que cette nouvelle année commence pour elle sous les meilleurs auspices et que ça me réjouit, comme toutes les bonnes choses qui arrivent aux gens que j'aime...

Heureuse, finalement, de me sentir à ma place. Tout simplement.

Posté par Trista à 12:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

06 septembre 2006

Il était une fois...

Toile_araignee_1une petite araignée de rien du tout qui avait décidé de se lancer sur la Grande Toile. Pendant des heures, qui devinrent des jours, qui devinrent des semaines, qui devinrent des mois, elle se mit à tisser, tisser, tisser... des mots, des sentiments, des doutes, des interrogations,... l'araignée tissait tout ce qui lui tombait sous les pattes ! On aurait pu croire qu'elle était un peu détraquée tant elle tissait à perdre la raison, le boire, le manger et le sommeil !

A force de faire salon, de tenir conversation, de rencontrer d'autres araignées comme elle, elle noua jusqu'à l'été des liens si solides que rien ne semblait pouvoir la décoller de sa toile ! Elle y était attachée par tous ses fils d'araignée ! D'ailleurs elle y passait le plus clair de son temps...

Et puis vint l'automne, et par un grand coup de vent venu d'Outre-Manche - c'est pourtant pas courant ! - elle fila... en courant vers son destin d'araignée, qui l'appelait dans une langue étrangère !

Tout ce qu'on sait, depuis qu'elle a filé, c'est qu'elle s'est remise à tisser... ailleurs*, In the Real World....

Et c'est ainsi que de "cigale", l'araignée devint "fourmi"...

Mais araignée, fourmi ou cigale, elle reviendra, ça c'est sûr...
"Foi d'animal, intérêt et principal !"

:-)

[* En clair et pour prévenir toute interprétation erronée : non je ne ferme pas ce blog, non je n'en ouvre pas un ailleurs, mais me voilà obligée de travailler (sic!) et occupée presque à plein temps ; par conséquent, je risque d'être beaucoup moins disponible pour écrire... et vous lire, à mon grand regret ! ]

:-)

Posté par Trista à 10:08 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


05 septembre 2006

J'ai venu...

J'ai vu

J'ai vaincu... ma trouille

Et chu repartie... ravie !

Mais quel stress ! Et quel boulot encore en perspective !


salle_de_classe_vide


Merci de votre soutien et de vos encouragements... 
Je confirme ce que m'avait dit Alauda il y a quelques semaines :
penser à quelqu'un, c'est déjà agir...

:-)

Posté par Trista à 15:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 septembre 2006

La tête dans le guidon

r_veil_matindepuis une semaine.

Plus le temps de penser, de me lamenter, de me questionner, ... il faut que j'avance, oui, que je prenne de l'avance dans mes préparations avant de pouvoir souffler un peu... c'est dur, j'ai peur, mais je n'ai pas le choix.

Demain j'affronte 34 élèves pendant 4 heures. Lever 5h30. Je m'étais promis de me coucher tôt... C'est raté, non ?

:-)

Posté par Trista à 22:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 août 2006

Pouce !

Je suis sur les dents depuis une semaine, je croule sous les documents administratifs, les consignes officielles, les préparations, ... je passe des heures à chercher des documents, à imaginer des questionnaires, à essayer d'organiser des cours aussi cohérents que possibles... je crois que j'avais largement sous-estimé la charge de travail !

cahiers

Je voulais des heures de cours supplémentaires, eh bien j'en ai ! Au delà de mes espérances ! Je ne sais même pas comment je vais réussir à faire tenir mes classes de primaires et mes élèves particuliers dans cet emploi du temps.

Enfin, au moins, pendant ce temps là, mes états d'âme passent au second plan : plus le temps de penser, juste d'agir...

Posté par Trista à 23:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

30 août 2006

Patchwork

Voilà que j'apparais dans ses rêves pour le jeter à terre et le sauver dans un tremblement de terre, ou le narguer en Diane Chasseresse... L'inconscient a de ces mystères parfois...

En revanche, le baiser d'hier soir sur le seuil de la porte était sans équivoque. Il aurait pu aller plus loin, si j'avais laissé faire... mais désirer n'est pas aimer. J'ai besoin de me sentir aimée avant d'être désirée... Je sais, je suis chiante, parfois... :-)

Je suis un peu sur les dents à la perspective de devoir quitter la maison à 6h30 mardi prochain, pour assurer quatre heures de cours consécutives avec les mêmes élèves de BTS...

Et puis il y a un an tout juste, nous fêtions l'anniversaire de Belle-Maman ensemble ici au restaurant... Nous ne savions pas encore quel cataclysme se préparait... Son état n'évolue plus, et n'a guère de chance de le faire.

Mes idées sont un peu décousues, ce soir. Entre espoirs et doutes, assurances et craintes, joies et tristesses, ... mon coeur est un patchwork fait d'ombres et de lumières...

patchwork

Posté par Trista à 23:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 août 2006

Indiscrétion...

t_l_portableJ'ai su hier, par l'indiscrétion d'une amie, que P. s'est monté tout un film à mon sujet un soir où je n'ai pas répondu par retour à ses textos... Mon explication, très pragmatique au demeurant, (j'étais crevée d'avoir beaucoup marché et je me suis couchée tôt en coupant mon portable) ne semble pas l'avoir convaincu, paraît-il...

Dois-je m'en réjouir ? Je ne sais pas. Il semble évident qu'il a beaucoup de mal à supporter l'idée que je puisse avoir passé la soirée avec un autre (puisque c'est ce qu'il s'imagine), mais il n'en sait guère plus qu'il y a six mois sur ses sentiments à mon égard. Il "tient" à moi. Rien de moins ! Rien de plus non plus.

De là à avoir surtout peur que je lui échappe...

Posté par Trista à 16:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

27 août 2006

Alauda m'a dit :

La vie est - toujours - devant...

Nous avons tout à expérimenter :

plutôt liberté que solitude,

plutôt partage qu'enfermement,

plutôt espoir qu'attente,

plutôt envie que besoin,...

Sois ce que tu es et regarde ce que la vie te propose :
elle ne manque pas d'idées... intéressantes !

Voilà. La vie me propose des heures de vacations supplémentaires. Des Bac pro et des BTS... à plus d'une heure de chez moi. La vie aurait-elle envie de me faire voir du pays ? De me mobiliser sur autre chose que ces vols de pensées sauvages qui m'envahissent régulièrement le cerveau ? D'obliger mes garçons à se montrer plus autonomes, plus responsables ? Je devrai certains jours quitter la maison avant leur réveil et ne serai plus là pour l'heure du goûter et des devoirs...

Je commence mardi après-midi. Sans rien connaître (ou si peu) du programme, ni des locaux... mais il y a urgence, paraît-il.

C'est étrange, à la fois j'appréhende un peu, et pourtant je n'arrive pas à être complètement inquiète. Mais je vais devoir (plus ou moins) improviser pendant deux heures...

Ma vie devient très "jazz" tout à coup...

jazz

Posté par Trista à 13:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 août 2006

Quartiers libres...

J'ai quitté la grisaille et l'humidité pour trouver la chaleur et le soleil ;

Je me suis fondue dans la masse des touristes, les yeux et les oreilles aux aguêts ;

J'ai arpenté le bitume des fronts de mer, vu des phares, visité des églises, les châteaux de doux mégalos aux noms étranges : Arcangues, Urtubie, D'Abbadia...

chateau_d_Urtubie

J'ai plongé de plain-pied dans la nuit espagnole, un verre de Gin-Kas dans une main, une assiette de tapas dans l'autre, debout dans une ruelle bondée du vieux San Sebastian, avant le feu d'artifice et le "toro del fuego"...

J'ai foulé pieds nus un sable presque blanc, fin comme de la poussière, doux comme une caresse...

J'ai dîné seule en terrasse de paëlla accompagnée de sangria, sans en ressentir de tristesse, mais un goût de liberté...

J'ai essuyé, sur le chemin du retour, des trombes d'eaux tombées du ciel qui ont fini de me laver, de me purifier...

Je suis prête pour les jours à venir,
ces autres jours d'après...

Posté par Trista à 17:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 août 2006

Bientôt le retour...

Ma semaine là  hendayetouche à sa fin,

@ bientôt pour des nouvelles fraîches...

Posté par Trista à 12:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 août 2006

A la demande générale... (2)

J'avais promis une suite à mes aventures thalasso-thérapeutiques du 13 août dernier,
je profite de mon absence pour la mettre en ligne :

Je vous laisse le soin de relire les pages de Caroline concernant sa découverte du jacuzzi : je ne saurais mieux dire, et cela s'applique parfaitement à mon expérience du bain hydromassant...

En revanche (et pour que ceux d'entre vous qui ont repris le travail en aient un peu moins de regret...), j'ai nettement moins apprécié l'enveloppement d'algues chaudes qui vous transforme en limande-sole en papillote mâtinée d'Incroyable Hulk dégoulinant de vase... avec l'odeur en prime, et une couverture chauffante qui vous brûle les fesses pendant 20 mn... j'ai trouvé ça très moyen.

De même, la douche à jets s'apparente un peu trop à mon goût à un passage en règle au nettoyeur haute pression... même si c'est très... vivifiant !

Quand à la douche sous-marine, elle allie "les bienfaits d'un bain d'eau de mer chaude à ceux des massages par pression d'un jet"... enfin c'est ce que dit la brochure... ce qu'elle ne vous dit pas, c'est qu'au passage du jet sous-marin, vos cuisses sont à peu près aussi séduisantes que la tête du type qui vient de passer le mur du son dans un avion de chasse, et que vos bras ressemblent à de la jelly anglaise tremblotante ! Enfin, les vôtres, je ne sais pas, mais les miens, si ! "Il ne faut pas regarder !" m'a dit l'hydrothérapeute en voyant ma mine déconfite devant l'ampleur du désastre... Trop tard, j'avais eu le temps de voir...

Non, la prochaine fois, - si j'y retourne un jour - je ne prends que des bains hydromassants et surtout, surtout... des modelages sous affusions... et si possible avec un bel hydrothérapeute que j'aurai choisi préalablement sur catalogue...

Après tout, à partir d'un certain âge, on peut bien avoir certaines exigences... non ?

;-)

Posté par Trista à 18:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 août 2006

Fermé...

closed

...pour cause de villégiature dans le sud-ouest...

Plus qu'une semaine avant le retour des enfants et une reprise qui s'annonce sur les chapeaux de roues ;
j'avoue, j'en profite lâchement... Je sais, ça peut énerver...

Allez, je laisse la lumière, vous savez où est le bar...

:-)

Posté par Trista à 12:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]